Accéder au contenu principal

Le rangement allège les tâches ménagères: bienfait n°2 de « la technique des sept besoins® ».

S’il y a bien un truc que je déteste, c’est le ménage… Et mon petit doigt me dit que je ne suis pas la seule… je connais peu de personnes qui aiment ça.

Bien sûr, il y a ces personnes qui disent que le ménage les détend. Bon, je veux bien. Moi, c’est faire un puzzle qui me détend, ou du jardinage, des balades en forêt… ce sont des loisirs et si on ne s’y met pas, ce n’est pas grave du tout.

Alors que le ménage, pardon mais si nous décidons de faire l’impasse cette semaine, nous le paierons doublement la semaine suivante!!! Vous parlez d’une joie!

Alors, non! Madame, Monsieur, le ménage ne détend pas!!! Le ménage, c’est une corvée!

Imaginez ma satisfaction quand je me suis aperçue que je passais beaucoup moins de temps à faire le ménage après avoir rangé ma maison!

C’est logique en fin de comptes: nous économisons le temps passé à bouger les choses qui traînent (je dis bouger car nous ne pouvons pas appeler cela ranger…). Nous nous attaquons directement, ou presque, à la tâche. Du coup, nous sommes susceptibles de nous y mettre plus souvent. Du coup, c’est moins sale. Du coup, ça va plus vite… C’est ce que j’appelle un cercle vertueux.

La deuxième chose vraiment appréciable: le pliage vertical. Grâce à lui, j’ai quasiment éliminé le repassage! Ça fait rêver, hein?!?

Ranger nous apprend à respecter les vêtements qu’on aime. Cela signifie que nous faisons attention à leur entretien comme le lavage et l’étendage, notamment.

Même s’il n’est pas adaptable à toutes les armoires, depuis que j’ai appris le pliage vertical, je fais très attention à bien étendre le linge de façon à éviter les faux plis. Le pliage vertical demande que nous lissions le tissu avec la paume de la main. La chaleur des mains se reporte sur le tissu qui se détend seul. Le repassage devient donc inutile (sauf pour certaines pièces, j’en conviens). Et n’oublions pas que le repassage abîme prématurément les fibres!

L’autre jour, une dame à qui je montrais le pliage vertical me disait que les vêtements pliés ainsi devaient beaucoup se froisser. Pas du tout! Les plis restent marqués quand la fibre a été chauffée. Mais si nous plions « à froid », les endroits pliés se tendront en étant portés.

Conclusion: nous gagnons du temps en ménage et en repassage.

Chouette alors! Mais qu’allons-nous faire de tout ce temps gagné? Je sais! Quelque chose qui nous amuse!

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et/ou à le commenter en bas de cette page! Vous pouvez aussi vous abonner à ce blog.

Pour en savoir plus sur la technique des sept besoins®, procurez-vous mon livre Le cercle vertueux du tri, Rangement, Bien-être et Écologie (éditions Hachette Pratique, disponible ici).

A très vite!

2 commentaires sur « Le rangement allège les tâches ménagères: bienfait n°2 de « la technique des sept besoins® ». » Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :