Accéder au contenu principal

Nos astuces pour gérer le linge de la famille.

La gestion du linge est parfois compliquée dans les familles. Le linge prend du temps et il faut bien avouer que ce n’est pas très fun…

Mais avec un peu de discipline et d’entraide familiale, on peut arriver à faire de cette contrainte une routine acceptable.

Je vais vous expliquer comment nous faisons chez nous, cela pourrait vous inspirer.

Nous sommes 4 à la maison (dont 1 ado et un pré-ado) et nous avons tous des activités sportives, avec le linge supplémentaire que cela engendre. Je précise que nous n’avons pas de sèche linge car nous estimons que c’est inutile, que cela consomme beaucoup d’énergie inutilement et que cela endommage les vêtements prématurément. Nous avons un jardin donc les jours de beau temps, le linge sèche dehors, ce qui est un privilège, nous en sommes conscients. Mais l’hiver ou les jours de pluie, nous sommes logés à la même enseigne que les personnes qui ne bénéficient pas d’un bout de jardin.

Quand notre ancien lave-linge est tombé en panne, nous avons pris la décision d’investir dans un lave-linge grande capacité (12Kg). Cela nous permet de diviser par deux le nombre de machines, d’économiser de l’eau, d’économiser de l’énergie et de gagner un temps considérable! Comme le lave-linge pèse et adapte le lavage au poids du linge, nous pouvons faire des demi-charges de linge sans gaspiller. Autant vous dire que nous sommes très satisfaits de cet achat, certes un peu onéreux au départ mais si pratique et rentable sur la durée.

Avant, nous avions deux paniers à linge sale, c’est à dire un à l’étage et un au rez de chaussée. C’était pénible de devoir monter pour prendre le linge d’en haut et nous avions souvent de mauvaises surprises car nous avions toujours plus de linge à laver que ce que nous pensions.

Désormais, nous avons un seul et unique panier à linge sale. Quand il est plein, c’est qu’il est temps de lancer une machine. Nous avons plus de couleur que de blanc donc nous trions, séparons la couleur et attendons le prochain tour pour le blanc.

Le linge délicat et la lingerie sont mis avec la couleur qui correspond mais dans un filet qui les protège très bien! J’ai plusieurs robes, foulards et chemisiers délicats et je n’ai jamais eu d’accident. Nous lavons presque toujours à 30° (sauf exception). C’est aussi efficace qu’à 40° mais cela préserve mieux le linge et c’est bien moins énergivore. S’il y a des taches, nous les frottons avec du véritable savon de Marseille juste avant de passer à la machine.

Nous avons abandonné l’assouplissant le jour où nous avons découvert que c’était lui qui ruinait nos serviettes de toilettes! Elles devenaient toutes rêches! Un comble, non? Nous utilisons un tout petit peu de vinaigre blanc à la place de l’assouplissant et le linge est d’une douceur que nous n’aurions pas imaginée avant! Cette solution est beaucoup plus écologique et économique. De plus, le lave-linge s’encrasse moins et le vinaigre fait aussi office de détartrant. Certains disent que le vinaigre endommage les joints du lave-linge mais pour le moment, nous ne remarquons rien de spécial. Au contraire, le lave-linge est toujours propre.

Concernant la lessive, nous avons fait plusieurs essais de recettes « faites maison » mais nous n’avons pas encore trouvé celle qui nous convenait à 100%. Donc nous utilisons un berlingot par lessive, ce qui est amplement suffisant, même avec la machine pleine. Nous avons opté pour une lessive un peu plus respectueuse de la nature, même si nous avons conscience que ce n’est pas encore parfait.

Nous programmons le lancement du lave-linge pour la nuit, en heures creuses. Le matin, mon mari ou moi (c’est souvent Monsieur qui s’y colle car il se lève le premier) l’étendons avec soin. Je secoue bien chaque vêtement afin d’enlever un maximum de plis. Nous évitons d’étendre en laissant des plis.

Si le linge a séché dehors, il est sec le soir. S’il a séché dedans, cela peut être plus long. Nous essayons, autant que possible de plier (façon KonMari) et de ranger aussitôt, sans passer par la case « corbeille à linge ». Le linge qui reste dans la corbeille va avoir tendance à se froisser car il est écrasé, ce qui rend le repasse obligatoire (et nous avons une sainte horreur du repassage!). Alors que quand on plie directement, le linge n’est presque pas froissé. Nous plions le linge bien à plat, en le lissant bien avec les mains. Cela permet de faire l’impasse sur le repassage. Nous faisons des économies d’électricité et nous préservons notre linge intact plus longtemps. Bien sûr, certaines matières réclament le fer à repasser comme la soie, le lin ou certaines fibres synthétiques. Mais il faut admettre que la plupart de nos vêtements, aujourd’hui, n’ont pas besoin d’être repassés.

Retrouvez un tutoriel de pliage de vêtements selon la méthode KonMari en cliquant ici: Tuto de pliage de vêtements KonMari.

Nous avons réglé la corvée suprême du repassage du contenu de 3 lave-linges! Comme beaucoup de monde, nous avions tendance à repousser la corvée, qui empirait de lessive en lessive et qui donnait encore moins envie de s’y mettre…

Une fois que mon mari ou moi (ou les deux, parfois) avons fini de plier le linge, nous demandons à nos garçons de récupérer le leur et de le ranger. Comme leurs armoires sont bien organisées, ils le font sans difficulté aucune. Le pliage KonMari étant simple et ludique, il arrive même qu’ils nous aident à plier! J’avoue que le petit défi de faire tenir le vêtement sur la tranche aide un peu.

Nous évitons de lancer une autre machine avant d’avoir fini avec la précédente. Ainsi, nous n’avons plus de linge en attente.

Ce fonctionnement est rentré dans notre routine et nous a permis d’alléger considérablement le poids de cette corvée.

 

Autre point qui a son importance: la corvée n’incombe pas à une seule personne. Je n’ai pas besoin de demander de l’aide à mon mari car il le fait naturellement.

Résumons les astuces/routines:

  • Laver à basse température,
  • Séparer le blanc de la couleur,
  • Lancer la lessive en heures creuses, si possible,
  • Utiliser du vinaigre blanc,
  • Utiliser des filets de lavage pour le linge délicat,
  • Étendre le linge avec soin,
  • Passer le linge du fil au pliage et au rangement directement,
  • Plier en lissant bien avec les mains,
  • Ne repasser que les pièces qui l’exigent,
  • Ne pas lancer de lessive sans avoir fini de traiter la précédente.
  • Faire participer toute la famille.

Les avantages:

  • Gain de temps,
  • Économies d’eau et d’électricité,
  • Vêtements bien traités = vêtements qui durent plus longtemps,
  • Lave-linge préservé,
  • Un gros geste pour l’environnement,
  • Impact éducatif puissant,
  • Énorme gain de sérénité!

Voilà! J’espère que cela vous sera utile et vous pourrez piocher les astuces qui vous conviendront!

Je ne veux pas non plus m’attirer les foudres des adeptes du repassage. Je comprends que certaines personnes aient du mal à s’en passer mais je donne ici nos astuces, loin de moi l’idée de vouloir les imposer.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

Et si vous avez des questions, commentez ci-dessous!

Bonne lessive!

Véronique, Ledicia-Organisation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :